Être maman ou quand les sens atteignent leur paroxysme #1

20130223-223913.jpg

La vue

– Bébé court 3 km devant vous? Pas besoin d’investir dans les dernières Bushnell-de-la-mort-qui-tue (faudrait peut-être que je pense à revoir mes références très bush-focus). Non il vous suffit de plisser légèrement les yeux (On s’en fout des rides! Ça va sors pas ta langue non plus!) et hop votre oeil snipe en moins de temps qu’il ne faut pour le dire votre enfant. Oui, oui, ce petit point là-bas de la taille d’une fourmis (comment ça mère indigne?? … Ha j’avais oublié de préciser? On est dans un parc, c’est lundi matin, y’a personne, on profite pour laisser courir bébé!)(bon ok, je suis pas inconsciente, c’était juste pour l’image!)

– Vous devenez un radar à bébé! Vous connaissez le jeu où est Charlie? Et bein, une maman universalise le genre avec la notion générique d’enfant. Supermarché bondé? Plage un 15 août? Ludikland un mercredi aprèm de vacances? Vous pouvez être sur que dans la foule vous saurez repérez une de ses couettes, un morceau de sa jupe, ou encore un bout de son écharpe effilochée..

– Ha, j’allais oublié. Accessoirement votre oeil développe une faculté qui l’apparenterait presque au microscope. Le moindre détail louche, étrange ou inopiné vous apparait agrandit version pachyderme. Un grain de beauté entre le pouce et l’index en deviendrait presque une tâche de naissance qui lui couvre la moitié de la main ou un bouton dans le pli du cou et on crie à la varicelle… (J’en fais trop? Bon j’admets.. Mais avouez que sans aller dans l’extrême on en vient à tout voir, non mais vraiment tout quoi!)

Une maman, ou l’exacerbation des sens.. CQFD.

5 thoughts on “Être maman ou quand les sens atteignent leur paroxysme #1

  1. étant miraud comme une taupe, me faut quand même plus qu’un plissement d’yeux pour repérer ma progéniture, mais avec une bonne correction anti-myopie, on s’approche de ce que tu décris!
    et sinon, je trouve qu’on repère aussi avec une grande acuité la petite terreur du bac à sable qui vient de balancer un coup de pelle dans la face de notre bébé… rare, qu’on ne le voit pas faire celui-là!

  2. Pingback: Être maman où quand les sens atteignent leur paroxysme #2 | Maman, globe-trotteuse à poussette

Ajoutez votre grain de sel :) !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s