Smoking sucks !

je fume

On le sait, fumer est mauvais pour la santé, fumer tue, fumer pue, blablabla… toujours est-il que je suis fumeuse, c’est un fait… et franchement, c’est pas facile tous les jours !

Pourquoi faut-il toujours (mais alors pas toujours/parfois, non, non, toujours/toujours !) que je sépare systématiquement mon briquet de mon paquet de cigarettes ? Genre faut toujours que je planque mon briquet dans une poche, le paquet au fond de mon sac, et vas-y que je mets 3 plombes à retrouver l’un et l’autre, que le bus est parti sans moi, et qu’en plus une-fois-trouvé mon paquet est vide-le néant-nada !

D’ailleurs, pourquoi on met toujours autant de temps à trouver notre briquet ? Quand encore on a la chance d’avoir échappé au rapt de briquets du Gang des Bics de la soirée de la veille… Mais ça, j’y reviendrai. Sournoiserie ou simple concours de circonstance (?) qui fait qu’il se glisse toujours ou dans la doublure du fond de notre sac ou dans la mini-poche de notre jeans (vous savez cette poche-dans-la-poche, minuscule, inutile, fourbe) qui demande un exercice habile de torsion sur soi-même allié à une maîtrise totale de la contorsion de la main pour arriver à le déloger.

Les plus malins d’entre nous abdiqueront avant de s’être donnés en spectacle en pleine rue, et iront simplement demander du feu à un passant. Alors je veux bien y mettre du mien, mais là, je dénonce le complot ! Pourquoi quand je demande du feu, il faut toujours que je tombe sur un fétichiste du briquet ? Pourquoi faut toujours que ça tombe quand je suis pressée, qu’il y a du vent, et que je ne trouve pas comment allumer le bidule ? Relation de cause à effet ou non, en tout cas, eux te proposent jamais d’allumer ta cigarette. Non, non, ils te refilent le truc en question et te laisse te débrouiller avec (sadiques !) ! En plus, c’est pas comme si t’avais une demi-heure devant toi pour analyser et échafauder un plan en 5 étapes pour allumer ta cigarette. Faut qu’en 3 secondes, tu jauges cette espèce de “chose” art-déco, que t’essayes de te mettre dans la peau du farfelu qui a designé le bidule, tu te dis que c’est une blague, et puis finalement tu te résignes à tenter quelque chose… qui foire évidemment. En même temps mec, tu peux pas acheter des Bics comme tout le monde ?

D’ailleurs en parlant de Bics, vous n’avez jamais remarqué que d’une semaine à l’autre, on peut se retrouver soit avec 15 briquets éparpillés un peu partout dans la maison, soit ne même plus trouver celui qu’on avait planqué dans le double-fond du tiroir de sa table de nuit pour les situations d’urgence. La chaise musicale des briquets en soirée laisse rarement place à plusieurs vainqueurs. En gros, c’est quitte ou double ! Mais ne perds pas espoir, la tendance peut vite s’inverser. Il est même probable que tu retrouves un briquet perdu au cours d’une soirée entre amis, 6 mois plus tard, dans les mains de ton livreur de pizzas !

Et pourquoi je ne me concentre pas sur ce que je fais quand il y a foule autour de moi ? C’est toujours dans ces moments-là qu’il faut que je fourre ma cigarette à l’envers dans ma bouche et que je déclenche un brasier. Bien sûr, je mets toujours quelques quinze secondes à m’en rendre compte (soyons objectifs, ce ne serait vraiment pas marrant sinon) alors que tout le monde me regarde et que j’en soupçonne même d’avoir déjà filmé la scène et de l’avoir uploadé sur YouTube. #heu-on-se-rappelle-pour-mes-royalties !

Et puis pourquoi, mais alors, POUR-QUOI je m’entête à vouloir allumer mes cigarettes à la gazinière quand j’ai plus de feu (vous me direz, avec deux silex je mettrais certainement beaucoup plus de temps !) ? Je suis sûre qu’inconsciemment je me dis qu’un jour je relèverai le pari fou de le faire sans me cramer les sourcils #j’aime-les-challenges.

D’ailleurs, petite question existentielle, là, entre nous : pourquoi j’attends toujours la dernière cigarette pour aller me racheter un paquet ? Comme si je m’imaginais que la dernière clopinette allait se démultiplier… Et qu’en ouvrant le paquet, j’allais découvrir 25 petits bâtonnets trognons criant Surpriiiiiiiiise en chœur ! Nos mais sérieux, pourquoi nos paquets se vident majoritairement le dimanche, quand il pleut et qu’on a plus de monnaie ?

Vous savez-quoi être dépendante d’un briquet et d’un tube à nicotine me déprime… il serait vraiment grand temps que j’arrête !

12 thoughts on “Smoking sucks !

  1. Han, je me reconnais dans absolument tout ce que dit ce billet!!!
    La gazinnière, c’est mon briquet de secours, elle est toujours là pour moi!! Mais moi, je dois être une pro car jamais, au grand jamais je ne me suis retrouvé chauve de sourcil! Pour les potes qui me chouravs mes briquet… Gnagnagna ces petits fumiers! La semaine dernière, je suis repartie avec 5 briquets en poche, gniiiiii dont un qui fait la taimme de mon bras (tu sais les énnorme briquets qu’ils vendent 4euros dans les tabaces!!) Ahhhhh, je me suis venger, l’Ours à aimé!!
    Des bisous et merci pour cette tranche de rigolade!

    • Waow t’as de la chance pour ne t’être jamais cramé les sourcils !!! et bien ouej (ouais je parle comme les jeunes!) pour les briquets… au moins c’est pas toujours les mêmes qui trinquent 🙂

  2. Je fais désormais partie de ces voleurs de briquets (et les bics, pas les merdouilles de briquets espagnols qui sont déjà à moitié vide et dont la flammiche n’est qu’une vaste farce, car ils n’allument…bah rien du tout).Mais quand tu as été obligée, un jour,d ‘allumer une clope avec la résistance du grille pain, tu assures tes arrières!
    Mais je songe à arrêter.

  3. C’est vraiment dur la vie de fumeuse 😀
    Avant, j’aurais dit idem pour tout!!! Sauf le dernier paragraphe, j’étais très prévoyante et je ne me retrouvais jamais avec un paquet vide 🙂
    Là, ça fait bientôt 2 ans que je vis sans tabac… mais c’est pas gagné, l’envie est toujours là… Il parait qu’on reste fumeur à vie :/

    • Après deux ans, tu as toujours l’envie? Et bien dis donc.. C’est pas gagné pour moi cette histoire :). !! Mais ce serait trop bête de reprendre.. Continue :))

  4. Hi hi il y a longtemps que je t’aime jamais je ne t’oublierai…Et oui des années après l’envie est toujours là mais éphémère ..A coté de ça quel bonheur de ne plus être en recherche de tabac un dimanche soir, quel bonheur de ne plus sentir la clope, quel bonheur de pouvoir aller n’importe ou sans être obligée de s”excuser lamentablement d’un je reviens de suite, quel bonheur pour avoir retrouvé un teint rosé, quel bonheur pour mon porte-monnaie, quel bonheur pour ma famille de ne plus m’entendre tousser …
    Mais c’est vrai aussi il y a longtemps que je t’aime jamais je ne t’oublierai…

  5. J’adore, j’adore, j’adore!! Ça me rappelle tellement de souvenirs! Tiens, c’est marrant, cela fait un an presque jour pour jour que j’ai arrêté!
    Moi j’étais une maniaque du briquet, de peur de me retrouver sans je ne le lâchais pas des yeux, même quand mon homme s’en allumait une avec!

  6. Hi hi ! Tu as écrit un article sur moi sans me consulter ? O-o
    J’ai bien ri !
    Perso je suis roulées donc il y a toujours un moment où tu te retrouves avec seulement des miettes de tabac super chiantes à rouler = fin du paquet où tu as largement le temps d’aller racheter un paquet en galérant avec les rognures.
    Et le briquet qui change de flamme c’est seulement moi ? Un coup t’as une flamme rikiki pendant des jours et quand t’as bien pris l’habitude d’approcher ton pif tout près, la flamme fait chalumeau !
    Cramâge de cils assuré (voir de poils de nez mais là c’est pas grave ^^)
    Bises

Ajoutez votre grain de sel :) !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s