Et sinon, comment ça se passe les nuits d’un bébé qui voyage ?

20130520-215408.jpg

Depuis l’arrivée de notre Pichou on mène une vie de nomade. On ne s’arrête pas. Jamais la même chambre, jamais le même lit, jamais la même maison… Des environnements diamétralement opposés, des nouvelles têtes constamment, un entourage qu’il est difficile de s’approprier tant il est changeant.

Elle m’a fait ses nuits à deux mois (je vous en parlais ici et ici), et c’est à ses cinq mois qu’on a vraiment commencé à la chambouler “géographiquement” parlant.

Je suis partie au Rwanda chez mes parents pendant que Grizzly préparait notre arrivée au Nigéria. Dépassée par les événements et ne supportant pas ses larmes, j’ai dormi avec elle pendant trois mois. À mon retour en France elle a accepté de retourner dans son lit (qui était dans notre chambre, faute d’espace). Et puis on est partis tous ensemble au Nigéria. Je l’endormais dans mes bras, la déposait dans son lit et la récupérait dans le nôtre au premier pleur la nuit. Je sentais qu’elle avait besoin de réconfort et n’avais pas le coeur de la forcer à dormir dans son lit. Puis j’ai continué mes allers-retour Nigeria/Rwanda avec toujours le même scénario. À ses 1 an, elle a (enfin!) eu sa chambre au Nigéria et j’ai pris la décision de l’y faire dormir. Après deux nuits de pleurs (20 minutes au moment du coucher…20 longues minutes où j’avais l’impression qu’on m’arrachait le coeur) sa chambre s’est officialisée. Elle me réclamait le coucher. On avait notre rituel. Tout se passait bien. Et puis il a fallu rentrer en France. Vu notre situation professionnelle, on loue des meublés au mois, et donc on change de maison souvent. J’ai l’impression qu’à chaque maison, un nouveau rituel s’impose. Quand parfois elle a besoin de moi jusqu’à ce que ses yeux se ferment, d’autres fois je dois sortir de la chambre en douce pour éviter les pleurs… J’ai surtout remarqué que finalement quoi que je fasse elle a besoin d’au moins deux semaines d’acclimatation. Pendant ces deux semaines j’ai peur de l’échec… Je me dis qu’encore une fois tous mes efforts vont être réduits à néant… Je m’en veux de lui imposer ce rythme…

Et puis quand je vois qu’elle ne secoue plus la tête quand je lui dis qu’on va au lit. Quand je la regarde chercher sa veilleuse pour l’installer dans son lit. Quand je ne dois pas m’enfuir de la chambre mais que je peux lui poser un baiser sur le front et lui souhaiter bonne nuit tout en fermant sa porte. Quand je n’entends aucun cri. Quand je repasse la tête discrètement 15 minutes plus tard et que je la vois dormir si paisiblement, je me dis que je peux être fière de nous.

Fière de ma patiente, fière de son adaptabilité…

À maman qui voyage je lui dis qu’il faut de la patiente, qu’il faut rassurer bébé tout en lui proposant sa chambre et des rituels, qu’il faut l’entourer de quelques repères qui lui sont familiaux et qui pourront vous suivre (la même luciole, le même tour de lit, la même veilleuse…). Ne pas baisser les bras, ne pas renoncer… Bébé a besoin de sa chambre, papa/maman aussi !

PS : je repenserai à lire cet article lors de ma prochaine crise d’angoisse quand je serai découragée par les premiers couchers difficiles d’une nouvelle maison 🙂

PS 2 : mais quel bonheur d’aller la chercher dans son lit le matin et de lui grappiller des câlins dans notre lit le temps du biberon 🙂

20130520-215720.jpg

14 thoughts on “Et sinon, comment ça se passe les nuits d’un bébé qui voyage ?

  1. ha oui pas facile dis donc! tu dois etre bien crevée! la mienne connait pas mal de maisons différentes aussi mais elle se couche très facilement. je me demande si c’est le fait de la bouger qui la rend si adaptable ou si c’est son caractère qui fait qu’on bouge plus facilement!!

  2. Pas facile effectivement ! les miens ont fait leur nuit tard et je n’ai jamais hésité à dormir avec eux, mais comme tu dis chacun a besoin de sa chambre.Ta vie a l’air trépidente mais pas toujours évidente, bon courage 🙂

  3. Bah tu sais, ici on ne change pas de maison et pourtant y’a des moments où le rituel ne marche plus, où il faut le réinventer…Je pense que ta fille doit aussi passer par ses phases qui coincident parfois avec vos emménagements…Courage en tout cas quand il faut “recommencer” !

  4. ton article vient de me faire bcp de bien ! je ne connaissais pas ton blog et je viens de réaliser que les enfants savent s’adapter tant qu’ils ont de l’amour et qu’il fallait que j’arrête de culpabiliser avec nos chgmts de rythme (on est saisonnier) … je vous admire (surtout pr le Nigeria où c’est chaud chaud qd même …) … nous qui avons bcp voyagé et même vécu en Inde je n’ose pas encore y aller de peur qu’une des filles se chope une dengue ou une terrible dysenterie ! il me tarde de lire le reste de ton blog 🙂

    • Merciiiii 🙂 je pense qu’on s’était déjà parlées avec une histoire de combi de plage non sur un de mes articles listant mes indispensables pour partir en pays tropical si je ne me trompe pas 🙂 (mais bon entre temps j’ai tellement changer de fois le design du blog que je comprends que tu aies pu être perdue) 🙂 en tout cas je suis contente de voir que je ne suis pas la seule dans mon cas… J’ai souvent tendance à culpabiliser mais j’essaye de vite me ressaisir en me disant que les rythme de vie atypiques et les voyages forgent personnalité et caractère :), ça lui fera surement un bon bagage dans la vie !! Bon courage pour votre vie de saisonniers et je sais que les pays exotiques peuvent faire peur avec des enfants, mais moi je ne regrette pas … Bien que j’ai souvent eu peur des moustiques/araignées/serpents 🙂 … Je pense que je porte en moi le gène “voyage”.. Et la routine française c’est définitivement pas pour nous… J’espère que ma fille ne m’en voudra pas p,us tard de l’avoir “trimballée” dans tous ces pays et qu’elle n’hurlera pas à ses 18 ans quand je ressortirai les photos d’elle à 10 mois avec un serpent dans les mains 🙂 .. Bisous et j’aime beaucoup ton blog aussi !!!

  5. Je ne pense pas que ta fille t’en voudras de l’avoir “trimballée”;au contraire, c’est une force que vous lui apportez là!
    Vous prenez soin d’elle et elle s’adapte à merveille (de ce que j’en lis). Si l’amour et le cocon de tendresse et d’écoute sont là, je pense que ta loulou a tout ce qui lui faut. Bravo à vous, bravo à elle 🙂 Bisous

Ajoutez votre grain de sel :) !

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s